Dégâts des eaux La prise en charge des frais de recherche

Un changement est intervenu dans la prise en charge des dégâts des eaux constatés depuis le 1erjuin 2018, date de l’entrée en vigueur de la nouvelle Convention d’indemnisation et de recours des sinistres immeuble (IRSI). Il concerne les frais de recherche de fuite.

Cette convention organise la prise en charge des frais de recherche de fuite par les assureurs membres de la Fédération française de l’assurance(1) s’ils sont inférieurs à 5 000 € hors taxes. Jusque-là, il fallait qu’une clause du contrat d’assurance habitation envisage cette prise en charge, avec des conditions et montants stricts.

Il est maintenant possible à la victime, au locataire, au propriétaire, au syndic ou à un voisin, c’est-à-dire à tout intéressé, de procéder à la recherche de fuite dès le constat du dégât des eaux. Il peut le faire par lui-même ou en faisant appel à un professionnel.

Il n’est pas nécessaire d’attendre de déclarer le sinistre auprès d’un assureur, d’obtenir son accord ou la réalisation d’une expertise pour organiser la recherche. Elle peut d’ailleurs être faite dans tout local dès lors qu’elle permet d’identifier la cause du dégât des eaux.

La convention IRSI la définit comme des « investigations destructives ou non, dans le local sinistré ou dans un autre local, nécessaires pour identifier et localiser la cause et/ou l’origine du dégât des eaux, qu’il y ait ou non des dommages indemnisables dans le local où le dégât des eaux a pris naissance ».

PRISE EN CHARGE DES FRAIS

La prise en charge comprend les frais d’intervention d’un éventuel professionnel mais aussi les frais de remise en état des biens endommagés par les investigations de recherche de fuite. En revanche, le coût de réparation de la cause du dégât des eaux est exclu.

La convention IRSI précise que c’est « l’assureur personnel » de la personne qui a pris l’initiative de la recherche qui doit les prendre en charge s’ils sont inférieurs à 5 000 €. En pratique, l’indemnisation prendra la forme d’un remboursement de factures payées. Pensez donc à bien les conserver. Toutefois, les délais de remboursement n’ont pas été mentionnés dans la convention.

REFUSER LA CONVENTION IRSI

Les compagnies d’assurance concluent entre elles des conventions afin d’organiser les modalités de prise en charge des sinistres et leur remboursement entre assureurs. C’est le cas pour les dégâts des eaux mais aussi, notamment, pour les sinistres incendies. Il est possible de refuser ce type d’accord. Il suffit de le préciser à l’assureur et de s’adresser directement à la compagnie d’assurance du responsable du dégât des eaux.

Comparateur assurance habitation M.R.H

comparateur MRH

Source UFC QUE CHOISIR simulation pour une maison de 5 pièces à NANTES

Laisser moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s